CLUB DE TIR DE SAINT GEORGES SUR CHER

CLUB DE TIR DE SAINT  GEORGES SUR CHER

Compte rendu de la réunion du bureau du 13 Janvier 2017

Sont convoqués le 13 janvier 2017, à la demande du Président de notre association, tous les membres du bureau et des commissions nouvellement crées.

Ordre du jour évoqué :

  1. Point sur les licences et les membres du Club.
  2. Premier retour sur les ouvertures du lundi matin.
  3. Point sur les projets et investissements lancés en septembre 2016 ( avec discussion financière sur les dépenses opérées par rapport au budget planifié ).
  4. Equipement du stand en énergie électrique.
  5. Discussion sur les travaux d’agrandissement du stand.
  6. Questions et idées diverses.

 

Membres du bureau présents : Fabien Bataille, Lajoie Gérard, Xavier Liarte,  Jean Frech, Laurent Chartier, Jacques Carraz, Mikael Roman, Bruno Tessier, Philippe Brochérioux.

 

Membres du bureau excusés : Jean-Marie Chanteloup, Eric Durand, Alexander Krooswijk, Denis Joseph.

 

Ouverture de la séance à 18 heures 30 .

 

Le président nous a informé que nous avons actuellement 170 licenciés et 10 membres de deuxième club ce qui porte notre éventail à 180 membres, puisqu’il avait été décidé, de manière unanime, de se rapprocher des 200 membres. Nous avons aussi été informé que de nombreuses personnes désirent obtenir leur licence dans notre association mais il a fallu répondre à certaines que le club de Saint Georges sur Cher répond à un cadre associatif et que son but est de préserver que nous sommes attachés principalement à la passion des armes, de leur fonctionnement, des conseils aux licenciés dans le but de considérer que c’est uniquement le caractère sportif qui nous gère.

Les considérations différentes ou la volonté d’obtenir des armes ne répond pas à notre but et, de ce fait,  seront inexorablement exclues toutes les personnes n’intégrant pas ces principes.

Les premiers retours sur l’ouverture du stand ont été encourageants et il a été décidé de continuer cette nouvelle formule jusqu’à la fin de l’année en cours,  sachant que les conditions hivernales ne sont pas les meilleures instants à considérer. Malgré cela, notre ami Bruno s’investit totalement pour la permanence, sachant qu’il est demandé à tous les membres d’essayer de s’associer, le cas échéant, pour éventuellement le remplacer.

En ce qui concerne les projets et investissements lancés en septembre 2016, des achats ont été effectués et nous possédons maintenant 6 tables de tir couchées aux normes ISSF fabriquées par notre ami Philippe Brochérioux pour la somme de 420 euros pour les 6 alors qu’une table de tir dans le commerce nous aurait coutée prêt de 900 euros pièce ainsi que 18 gongs à relevage automatique de qualité Rifle, stockés pour l’instant à la Bergerie, qui seront définitivement montés afin de les installer sur notre plate-forme de tir.

Leur résistance et leur stabilité seront testées avec des munitions de différent type, manufacturées ou non, afin de savoir leur position définitive et les emplacements fixes pour certains, modulables pour d’autres, dans le but d’organiser de manière compétente les différents Fun- shoot qui seront organisés.

Il est à noter, comme l’a indiqué Xavier qui possède une certaine habitude de ce genre de manifestation, que ce différent type de petite compétition est de moins en moins organisé dans les stands habituels et que de nombreux candidats en sont adeptes et seraient évidemment intéressés par cette prestation qui nous apporterait, financièrement, quelque chose de substantiel.

L’achat de tout ce matériel a demandé à notre président des efforts relativement considérables pour les obtenir à un moindre coût, économisant de manière assez  conséquentes les budgets préconisés (pour rappel un budget de 3000 euros avait été ouvert et seulement 2100 euros ont été dépensé pour l’achat des gongs et seulement 420 euros ont été dépensé pour la réalisation des 6 tables de tir) nous permettant, dès lors, d’agir avec une avance financière sur notre équipement en énergie électrique.

Pour cette dernière, le devis demandé par notre vice-président à la compétence en la matière, a été reçu et ne peut nous permettre, pour une estimation d’environ 50 000 mille euros, de l’adopter.

La solution la plus évidente et la moins onéreuse a été de choisir un groupe electrogène, d’une capacité nettement suffisante pour nos besoins (15KVA diesel)et qui sera négociée par notre ami Jacky auprès de la société AEB à des conditions extrêmement avantageuses .(budget de 3000 euros ouvert pour l’achat du groupe)

Ce groupe sera installé dans un bloc et hermétiquement clos, fermé et inaccessible pour les visiteurs inopportuns et l’installation future, en néons leds pour les éclairages de capacité suffisante pour alimenter notre stand de manière à l’éclairer en conséquence pour les périodes hivernales.

Notre ami Jacky a la possibilité de nous fournir l’équipement électrique afin de procéder à la construction de l’entourage du stand qui sera installé par nos adhérents compétents.

Vu l’agrandissement du stand et de ses conceptions futures, notre président a estimé nécessaire de posséder une assurance complémentaire qui nous couvrira de manière plus conséquente, de 154 euros, réflexion faite et réfléchie, vu les incidents majeurs consécutifs à nos inondations.

En ce qui concerne l’évolution de notre stand pour cette année, l’ensemble des membres du bureau  et notre président ont  considéré que nos préoccupations pour cette année devaient se résumer à notre installation en énergie électrique d’une part et le transfert des armes de poing sur le haut de notre stand.

Dans le courant janvier, notre ami manu devrait apporter de nouveau 300 mètres cubes de terre à disposer sur le fond du stand afin de préparer cette nouvelle installation et de préparer  la nature et la disposition matérielle à effectuer.

La structure définitive de notre stand devrait  obéir aux quatre éléments qui la composent :

  1. Le premier élément serait les armes à air comprimés et les jeunes ainsi que les adhérents à la carabine Air Soft.
  2. Le second élément serait le stand des cinquante mètres, pour la précision et le réglage des lunettes pour la chasse .
  3. Le troisième élément, le cent mètres, destinés aux calibres plus puissants.
  4. Le quatrième  élément, en hauteur, restera ce qui est privilégié aux armes de poings.

Le président nous a informé qu’il avait, cette année, que peu de retours sur les réservations des exposants pour la Bourse du mois de mai.

 

La fin de la séance nous a permis d’apprécier la galette du début d’année, généreusement offerte par notre trésorier, accompagnée de pétillant offert par le club d’animation auquel nous avions prêté les tables de la Bergerie.

Fin de la séance : 20heures 30

 

Le secrétaire :  Lajoie Gérard

Ger.assa.tir@orange.fr

 



17/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres