CLUB DE TIR DE SAINT GEORGES SUR CHER

CLUB DE TIR DE SAINT  GEORGES SUR CHER

Rechargement et Essai du 11mm73

Rechargement et Essai du 11mm73

 

Je suis depuis mon plus jeune âge,  passionné par l’armement français et plus particulièrement par les armes réglementaires de la fin du 19ème siècle. En effet, cette période de transition technologique est certainement la plus riche en inventions et brevets, nos armes modernes sont directement issues de cette période glorieuse où le génie armurier s’exprimait au grand jour.

Une arme en particulier a toujours suscité un vif intérêt à mes yeux, le revolver militaire modèle 1873, avec sa munition si particulière. Le rechargement du 11mm modèle 1873 est un véritable serpent de mer, de nombreux ouvrages ou articles ont ces vingt dernières années présenté des solutions ou des protocoles relativement précis mais parfois contradictoires. Néanmoins les résultats en cibles présentés sont généralement à la hauteur des munitions modernes de gros calibres.

Il est assez distrayant d’évoquer le rechargement de cette munition sur un pas de tir, dans le cadre d’un concours TAR ou simplement avec des passionnés. Après quelques minutes et l’exposé des généralités, chaque rechargeur exposera sa méthode, son protocole qui seront bien évidemment meilleurs que ceux des voisins, bref une histoire sans fin. Je n’ai pas la prétention d’exposer ici la méthode universelle de rechargement de ce calibre au combien attachant, mais d’exposer un compromis permettant d’associer de bonnes performances balistiques et une grande facilité de rechargement.

 

Deux exemplaires réglementaires modèle 1873, entourés des différents matériels destinés au rechargement de la munition de 11mm73 A noter le paquet de cartouches d’origine.

La munition de 11mm73 ou encore 11x17R, est la première munition à étui métallique et à percussion centrale adoptée par l’Armée de Terre Française. Elle est mise en service trois ans après l’adoption par la Marine de la cartouche 11mm70 destinée au revolver modèle 1870. La longueur initiale de l’étui est de 17,15mm. La charge initiale de poudre noire fine de 0,65gr, propulse la balle de 11,6gr à 130 mètres par seconde. Les performances de cette munition jugées « modestes » en rapport avec les munitions réglementaires d’autres pays (455 Webley, 45 Long Colt, …) entraîne en 1890 des modifications permettant d’augmenter légèrement les performances.  L’étui est renforcé, la charge légèrement accrue et la balle pèse désormais 10,6 gr. Cette nouvelle cartouche permet d’atteindre les 190 mètres par seconde. Toute une gamme de munitions est déclinée, avec des munitions à blanc, à balle bois, à balle friable.

La cartouche modifiée 1890 est plus puissante que le modèle précédent, elle possède un étui plus résistant en laiton étiré par emboutissage

Les côtes moyennes relevées sur des munitions du premier type sont les suivantes : diamètre du projectile 11,52 mm, diamètre de l’étui au collet 11,54 mm et à la base 11,80 mm , diamètre du culot 12,54 mm. L’étui est long de 17,15 mm et la cartouche assemblée de 28,9 mm. L’étui cylindrique à bourrelet de premier type est en laiton, renforcé à sa base par une rondelle de carton dans lequel est enchâssé un petit tube, celui-ci reçoit l’amorce. La cartouche modifiée 1890 est plus puissante que le modèle précédent, elle possède un étui plus résistant en laiton étiré par emboutissage. Cet étui reçoit une amorce de type Berdan avec vernis d’étanchéité.